La relance ou le triptyque infini

La magie d’internet c’est pas tant l’ouverture au monde … ce serait plutôt l’obscurantisme relationnel.

Dans les RP, le mail bien que pratique comme première prise de contact ne remporte pas toujours le succès escompté.
Pourtant t’y avais mis de l’amour et de la sincérité en l’écrivant.
C’est que nos amis journalistes reçoivent au bas mot 25 459 984 mails par heure dont la moitié de RP qui comme toi, a mis beaucoup d’amour et de sincérité dans son discours.
Alors tu prends ton courage à deux mains et tu essayes le contact téléphonique. Tu te prépares à donner le meilleur de toi-même. Ton interlocuteur ne pourra qu’approuver.

0063

Pour les plus jeunes d’entre nous, la relance téléphonique paraît un peu old shool. C’est fantasque alors tu y vas avec une innocente confiance car t’es quasiment sûr de contacter ton journaliste. La naïveté.

Mais attention : la relance c’est pas le lundi matin parce que y’a conférences de rédaction.  Ni les mardis et ni les jeudis parce que y’a confs de presse.

Les mercredis c’est le jour des enfants,  donc tout le monde n’est pas là.

Et le vendredi ? c’est bouclage.

Ça voudrait dire qu’il ne te reste qu’une demi-journée safe pour appeler, SAUF que la secte des RP est également au courant des règles.

Par chance, t’es rebelle et t’as peur de rien. Les attaché(e)s de presse vivent dans le danger c’est bien connu. Tu franchis donc toutes les limites et appelles à des heureuses « incongrues ». Pour prendre ton journaliste par surprise.

Ah tiens, pas de réponse. On retente ? #Moderelouactivé

Y’a souvent personne au bout du fil et ce, pour plusieurs raisons :

  • Le journaliste n’est pas là. Ça fait mal quand ça tombe sur toi mais c’est une réalité.
    Tu laisses un message (quand le répondeur n’est pas plein ou qu’il accepte les messages) en faisant la danse de la pluie pour qu’il te rappelle. La naïveté part. 2.
  • Il est occupé et ne peut pas répondre. Ton ego meurtri de RP l’interprète comme un refus personnel.

Et quand tu as finalement ton journaliste au bout du fil :

  • il est en bouclage et veut bien être contacté plus tard voire par mail,
  • il reçoit trop de mail et donc ne peut pas lire ton info,
  • il a bien vu ton info mais  -hum non,  n’est pas intéressé,
  • il souhaite uniquement être contacté par mail*

Alors que fais-tu ?
Tu renvois un mail… avant de rappeler bien sûr *wink wink*

1389635841_cat_hamster_wheel

* Et ne verra sans doute jamais le tien.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s